L’histoire du château aux 9 étages

L’histoire du château aux 9 étages

Un roi avait décidé de créer un beau château qui lui servirait comme
demeure pour le reste de sa vie. Il voulait lui donner une hauteur
exceptionnelle : on lui proposa un plan basé sur un bâtiment à 9 étages
qu’il accepta.

Chaque étage était confié à des entreprises différentes qui allaient se succéder.
C’était un très grand chantier et le roi était pressé de voir son château fini.
Une fois les fondations en place, la construction démarra donc très vite ;
Le premier étage fut construit, mais l’entreprise oublia une pièce en laissant un trou.
Le roi ne vérifia pas bien et le deuxième étage fut mis en place par
l’entreprise suivante qui, là aussi, oublia une pièce en laissant un trou.

Le troisième étage fut mis en place mais, bizarrement, des fissures
commencèrent à apparaître dans certaines pièces. Elles furent colmatées
et l’entreprise passa à la suite. Pressée, l’entreprise oublia aussi une pièce.
Le Roi, un peu négligeant, ne se contentait que de voir monter les
étages du château sans vraiment contrôler l’intérieur : il pensait,
en fait, que le château ferait l’objet d’un examen complet, une fois
que l’aménagement intérieur et les finitions seraient mises en place,
donc à la fin de la construction de l’édifice.
Le problème était qu’au fur et à mesure que les étages montaient,
les fissures se faisaient de plus en plus nombreuses et difficiles à colmater.

Heureusement l’entreprise qui était chargée du 6ième étage était très consciencieuse,
et, voyant les fissures, voulut en chercher les causes.

Bien que le roi la poussa à accélérer en colmatant rapidement,
elle réussit à le convaincre qu’il ne servait à rien d’aller plus vite
si tout l’édifice s’écroulait dans quelques étages.
Elle obtint donc l’autorisation de visiter les étages précédents
en présence du Roi.

Celui-ci fut sidéré de constater, qu’à chaque étage, il manquait une pièce,
et que ce trou fragilisait l’ensemble des étages supérieurs.
Il comprit que la première chose à faire était de mettre en place
ces pièces manquantes, et de réparer celles endommagées.
Ensuite il décida de contrôler au fur et à mesure de la réalisation
la mise en place de chaque pièce et choisit l’entreprise
qui était chargée du 6ième étage comme conseil pour le reste
de la construction.

Il réalisa que, finalement, ce contrôle/réparation effectué au fur et à mesure,
était plutôt rapide ; certaines pièces étaient parfaitement en place du premier coup :
il n’y avait donc pas de temps à passer ; d’autres pièces n’étaient pas tout à fait en place,
mais comme les travaux étaient encore frais, il était facile d’y remédier.

Il finit par trouver ceci assez plaisant, avec la satisfaction de voir
son château se construire de manière solide et belle.

Lorsque le château et ses 9 étages furent terminés, il put choisir facilement
l’aménagement intérieur en fonction de l’utilisation qu’il voulait faire du château.
Sa construction solide lui permettait de s’adapter à de nombreux scénarios.

……..

Il en va de męme pour votre enfant sur sa formation et notamment son
parcours scolaire CP -> 3ième (9 classes). Ne laissez pas des lacunes s’immiscer
dans les “étages”. Traitez les au fur et à mesure.
Les programmes scolaires sont lourds, et parfois certaines notions
ne sont pas traitées durant l’année.
D’autres sont bien enseignées, mais mal comprises ou assimilées par votre enfant.
Et les enseignements de l’année suivante s’appuient, comme un nouvel étage,
sur les connaissances acquises de l’année précédente.
A l’issue de la 3ième les choix d’orientation seront importants
ou faibles selon la solidité de cet édifice. Faites que la formation/éducation* de
vos enfants ressemble à un beau château solide
!

Pour cela nous vous proposons notre Université HAPPYPARENTS
qui permet au fur et à mesure de s’assurer que les notions sont bien en place
en Maths et Français. C’est rapide, simple et efficace. L’enfant peut même
être en autonomie. Plusieurs enfants de la même famille peuvent l’utiliser.
Les parents ont leurs propres outils, s’ils souhaitent faire eux-mêmes l’accompagnement.

Même si l’on peut construire de très grands châteaux de sable et de très grands châteaux
de cartes (voir ci-dessous), ..

Cette śuvre d’art de 11,3 m de haut se situe en Farmington, dans le Connecticut aux États-Unis, et a nécessité pas moins de 726 tonnes de sable et d’eau, 2000 heures de travail et 1000 assistants.Le château a été construit en 7 semaines, entre le 1er avril et le 20 mai 2011. Ed Jarrett travaillant jusqu’ŕ 15 heures par jour pour voir son projet terminé dans les délais qu’il s’était lui-męme fixé. Vidéo de la construction

Bryan Berg bat le record du monde du plus grand château de cartes avec sa réplique Venetian Macao (hôtel de luxe ŕ Macao en Chine). Il a utilisé 218 792 cartes !
(2010)

… ils ne résisteront pas au temps comme les pyramides ou les murs des incas qui ont traversé des millénaires et des tremblements de terres grâce à leurs principes de constructions sur des blocs imposants et ajustés finement entre eux.

Pyramide de Kheops, seule des sept merveilles du monde
de l’Antiquité à avoir survécu jusqu’à nos jours

 Mur inca à Cuzco (Capitale de l’empire Inca, Pérou),
découvert suite au tremblement de terre de 1950

Pour aller loin, vos enfants ont besoin de construire leur formation sur des blocs solides. Cette
belle fondation leur permettra de s’adapter à de nombreux scénarios de la vie.

Voici quelques premiers témoignages d’utilisation de notre Université Maths et Français par un enfant et des parents :

Témoignage de Gaspard C., dys, enfant en 3ième
« J’adore les vidéos car lorsqu’il y a un truc que je sais plus des années d’avant,
je peux le comprendre. C’est bien mieux de voir quelqu’un nous l’expliquer
plutôt que de retrouver ça sur un livre où j’y passe des heures sans trop être sûr après. »

Témoignage de Florence B. ,  Maman
Bonjour … enfin bonsoir ici au Québec. Ma fille et moi utilisons depuis peu vos vidéos.
Aujourd’hui son prof qui soupçonne une difficulté d’apprentissage (nous attendons de savoir
s’il y a un problème de dyscalculie), me mentionne qu’elle a eu des difficultés avec les
triangles et les angles à mesurer. Donc … hop … révision avec vos vidéos.
Ma fille en est ressortie confiante, car elle avait compris cette fois.
C’est extrêmement bien expliqué (et une excellente révision pour les parents qui ont oublié
tous ces beaux problèmes), c’est court, c’est ludique … BRAVO !! Merci beaucoup … ma fille
se sent beaucoup plus à l’aise et comme on dit au Québec … moins nouille
!”

Témoignage d’une autre Maman
“Les vidéos me servent pour l’instant à moi!! et me permettront, j’espère, de simplifier
les notions abordées et de consolider les acquis. Elles sont simples, complètes et du coup
rassurantes. J’aime beaucoup le ton joyeux que vous y mettez mais on perçoit
aussi l’expérience et le savoir-faire.”

PS1 : l’utilisation de notre plateforme peut éventuellement être précédée par un diagnostic
personnalisé et un stage de remise à niveau
(pour plus d’informations nous contacter au 04 78 97 21 62)

PS2 : une autre chose importante pour construire sur du solide c’est de se
préoccuper des méthodes de travail et d’apprentissage (comment faire ses
devoirs, apprendre et réviser ses leçons, préparer un DS, un exposé; réviser
un examen comme le Brevet)
Notre module e-Learning Apprendre à apprendre est alors un atout clé.

Bien à Vous,

Bernadette et Eric Dullin

HAPPYPARENTS,
La réussite scolaire ET l’épanouissement pour tous les enfants,
y compris ceux  qualifiés de dys., précoces,…etc.
www.happyparents.com

Téléchargez notre guide gratuit :
17 clés pour l’épanouissement de vos enfants et de votre famille

One Response to L’histoire du château aux 9 étages

  1. Ce texte est magnifique avec des illustrations trčs plaisantes et instructives pour moi.
    En temps que formatrice, j’approuve tout ŕ fait le discours et malheureusement, je constate autour de moi, beaucoup de jeunes qui ont des connaissances mais pas forcément les liens entre elles voire qui ne s’appuient sur aucune base. C’est dommage de ne pas comprendre vraiment ce que l’on apprend. cela perd de la saveur et freine en partie la curiosité, ŕ mon humble avis.

    Merci pour cette belle information.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *