De la recherche et développement au coaching familial à Vitteaux en Côte d’Or (à partir d’un article paru dans LE BIEN PUBLIC)

Après plus de dix ans passés dans la recherche et le développement, Céline Faubladier, qui habite Saint-Thibault (dans la commune de Vitteaux), a décidé de se reconvertir dans le coaching familial grâce aux outils Happyparents.

Céline Faubladier met en place des ateliers pilotes de coaching sur le thème du stress et de la parentalité.

Arrivée en Bourgogne il y a quatorze ans, dans le cadre de ses études d’ingénieur agronome spécialisé dans l’équin, Céline Faubladier, originaire de sud-ouest, y a rencontré l’équipe Agrosup de Dijon, et a travaillé à la station expérimentale de Pouilly. C’est aussi en Bourgogne qu’elle a rencontré son conjoint et fondé sa famille.

Elle a soutenu sa thèse en 2013, avant de travailler, dans le privé, pour un fabricant de complément alimentaire pour animaux, en recherche et développement. Mais voilà. Au bout de quatre ans, elle s’est rendu compte que cela ne lui correspond plus. « Je ne me sentais plus à ma place. Je sentais que je devais passer à autre chose. »

Il y a un an, à 34 ans, elle a décidé de quitter son métier. Mais après plusieurs années hors circuit universitaire, difficile d’y retrouver une place. Que faire ? « Avant de me relancer, il fallait que je me recentre sur moi, sur mes enfants », constate la mère de famille de deux enfants. Car son travail, qui lui demandait d’être en déplacement, lui avait pris beaucoup de temps, sans compter le stress. Mais, très rapidement, elle se sent à nouveau coincée. « Cela ne fonctionnait pas. »

« Se sentir utile pour les autres »

Pendant ce temps de transition, elle a découvert des notions auxquelles elle va s’intéresser de plus en plus : la parentalité, la communication, le développement du cerveau de l’enfant. « On ignore beaucoup de choses de notre rôle de parent », souligne-t-elle.

Elle a décidé alors de faire un bilan de compétences entre janvier et mars derniers. « Cela m’a permis de faire un travail sur moi tant au niveau personnel que professionnel. » Un bilan qui s’est avéré révélateur pour Céline Faubladier, qui a décidé de s’orienter pour être coach/formatrice. « Accompagner des personnes, animer des ateliers autour de l’épanouissement de la famille, avec des outils, des techniques, c’est ce qui correspond plus à mes valeurs, mes attentes. J’ai envie d’être utile aux autres. » Pour cela, elle suit depuis plusieurs mois des formations en ligne, notamment via le site happy parents.

Autoentrepreneuse, elle vient de lancer un groupe pilote de six personnes à Vitteaux sur le thème du stress. Un autre atelier pilote, cette fois-ci sur la parentalité, sera également mis en place. « Quand on discute autour de soi, on se rend compte que, finalement, on n’est pas seul à vivre ou à ressentir telle ou telle chose. Travailler en groupe permet l’échange, le soutien. Le but est d’apporter aux gens des bases solides pour avancer. L’humain est très important. »

Des groupes pilotes qui lui permettront ainsi de poser les bases de son outil de travail et de recueillir les impressions. Un besoin de comprendre pour mieux agir. « Cela vient certainement de mon vécu scientifique », dit-elle en souriant.

Vous pouvez peut-être vous aussi devenir coach/formateur Happyparents : plus d’information ici

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *