Je suis un enfant – “parents-autoritaires” – “parents-coach”

Une suite d’attentes de l’enfant pour sa relation avec ses parents :

Ne me laisse pas former de mauvaises habitudes. Je dois compter sur toi pour les détecter pendant que je suis jeune.

Ne me fais pas sentir plus petit que je suis. Cela me fait agir stupidement pour montrer que je suis grand.

Ne me corrige pas en public, si tu le peux. Je comprends beaucoup mieux quand tu me parles seul.

Ne me protčge pas trop des conséquences. Je dois parfois apprendre de la façon la plus dure.

Ne sois pas trop fâché quand je te dis: je te hais. Ce n’est pas toi que je hais, mais ton pouvoir de commander.

Ne répčte pas toujours la męme chose. Si tu agis ainsi, je devrai me protéger en faisant la sourde oreille.

Ne fais pas de promesses que tu ne peux pas tenir. Je suis trčs déçu quand les promesses sont brisées.

N’oublie pas que je ne peux pas m’exprimer aussi bien que je le voudrais. C’est pourquoi je ne suis pas toujours précis.

Ne discute pas trop mon honnęteté. Si tu me fais peur, je raconterai des mensonges.

Ne sois pas de ceux qui changent toujours d’idées. Je deviens confus et je perds confiance en toi.

Ne me tracasse pas quand je te questionne. Si tu fais cela, je devrai trouver des réponses ailleurs.

Ne me dis pas que mes craintes sont stupides. Elles sont horriblement réelles.

N’oublie pas que j’aime faire des expériences. Je ne peux pas vivre sans elles. Sois patient.

N’oublie pas que je grandis rapidement.

-> Le difficile compromis entre l’autorité parentale bien nécessaire parfois (et attendue par l’enfant dans sa recherche de limites) et la posture  “parent-coach” plus neutre oů l’on “marche ŕ coté de lui”, oů on le laisse faire des erreurs, avec leurs risques. Qui a dit que le métier de parents était facile ?

2 Responses to Je suis un enfant – “parents-autoritaires” – “parents-coach”

  1. Bonjour,
    Ces phrases sont particuličrement inspirantes. Cela fait maintenant 2 ans que j’ai lu ce texte pour la premičre fois… et il est toujours aussi rafraichissant. Merci ŕ vous pour nous rappeler le point de vue de nos enfants. Ce sont bien eux qui nous apprennent ŕ devenir parent dans nos tâtonnements et nos réajustements quotidiens. Soyons aussi indulgents avec nos enfants qu’avec nous męme en tant que parent. Amour et Humour sont deux ingrédients ŕ mettre dans la potions magique de notre bonne relation réciproque.
    Belle aventure ŕ toutes les familles

  2. En effet, c’est fous ce qu’on peut faire des erreurs lorsque l’on est pris dans le feu de la réaction. Aprčs réflexion, il faut chercher comment rattraper tout cela. Ce n’est pas facile d’ętre parent, quand en plus on doit jouer le rôle du pčre et de la mčre !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.